TECHNOCENTRE : Journées contre l’Homophobie 2020, la CFDT vigilante et engagée

En cette année maudite par le COVID-19, les journées de lutte contre l’homophobie sont presque passées inaperçues tant la pandémie absorbe à elle seule les flux d’actualité. Pour la première fois depuis des décennies notre organisation syndicale ne prendra pas sa place, à regret, dans le vibrant et tumultuant cortège de la marche des fiertés (originellement appelée Gay Pride), puisque l’édition 2020 n’aura pas lieu pour raison de crise sanitaire.

Si nous mesurons tout le chemin parcouru sur la thématique LGBT+, au sein de la société en général et du groupe Renault en particulier, il n’en demeure pas moins que la lutte contre l’homophobie au travail tout comme dans la société demeure une vigilance de tous les instants. Preuve s’il en est, le récent débat portant sur la loi visant à instaurer « la PMA pour toutes » nous le rappelle sinistrement ; tout comme les débats en leur temps sur le « mariage pour tous », il a exacerbé les propos homophobes ravivant ainsi les haines et l’intolérance allant même jusqu’à entraîner des agressions physiques gratuites, comme en témoigne régulièrement l’association SOS Homophobie. Révoltant et inacceptable !

Au sein de notre entreprise, le chemin parcouru est notable. Non sans mal ! La politique RSE intègre clairement la volonté d’inclusion LGBTI+ dans son pilier « Diversité ». Renault a sponsorisé son soutien à la dernière édition des Gay Games de Paris. Tout récemment, notre DRH Groupe a annoncé officiellement la signature de la charte Free and Equal et la mise en place de formation sur le management inclusif. Nous nous félicitons aussi de la toute récente signature de nos dirigeants de la Charte sur la diversité portée par l’Autre Cercle et déjà adoptée par nombre de grands groupes. Sur toutes ses avancées nous tenons à saluer la détermination et l’engagement de salariés regroupés à travers le réseau « We’re outstanding » qui ont œuvré inlassablement dans ce sens depuis des années.

La CFDT a accompagné ces avancées : les derniers accords qu’elle a négociés et signés prennent en compte l’inclusion LGBT+ : pour exemple le congé spécifique pour une transition de genre. Le respect de l’orientation sexuelle est précisément stipulé dans l’Accord Cadre Mondial de juillet 2019, ce qui donne un élément de référence à l’ensemble des collaborateurs Renault par le monde quelles que soient les particularités morales et juridiques propres à chaque pays en la matière.

La CFDT s’appuiera sur ces éléments pour que le droit à la différence et le respect du schéma de vie individuelle ou familiale de chacun soient une réalité tangible et incontournable. Parce que la lutte contre les discriminations fait partie intégrante de l’ADN de notre organisation syndicale, nos militants œuvreront dans ce sens aux côtés des salariés, pour que chacun puisse accomplir son parcours professionnel sereinement, sans crainte ni de jugements de valeurs blessants ni d’attaques personnelles intempestives.

(article mis à jour le 9 juin)

close